Besoin d’aide ?

Quelle est la distance maximum d'un périphérique micro espion?


Le micro espion est un appareil électronique qu’on utilise pour effectuer un enregistrement audio. Outil indispensable en matière d’espionnage, il se dissimule très facilement grâce à son petit format.

Caractéristiques et utilités

Ce matériel est un enregistreur de son polyvalent. En effet, on peut en faire usage dans diverses occasions : réunion de travail, conférences, enquête policière… Cet outil n’émet pas d’ondes radio. Ce qui fait de lui un moyen très efficace en matière d’espionnage, car il est normalement indétectable. Il peut prendre des formes variées. Ce qui facilite son adaptation à toutes les situations. Le micro espion peut prendre la forme d’un mini-bracelet, d’un stylo, d’une clé USB, d’un lecteur MP3…

Capacité d’écoute en fonction du type de micro-espion et de son emplacement

Grâce à la technologie, il n’est pas difficile d’écouter en cachette des discussions. Cependant, il est nécessaire de respecter une certaine distance afin de ne pas compromettre l’espionnage. Avec un micro espion sans fil avec récepteur, on peut entendre tout ce qu’il se passe aux alentours de 10 mètres du micro. Si ce dernier est placé dans un espace clos comme un bureau ou une chambre, la distance maximale de transmission est de 1000 mètres. Par contre, elle peut aller jusqu’à 3000 mètres en espace ouvert. 

Un mini micro GSM offre beaucoup plus davantage, car il n’y a pratiquement aucune limite. On peut écouter la discussion, peu importe la portée. Il faut juste s’assurer d’avoir une meilleure qualité de réseau pour que l’enregistrement soit exploitable. C’est une vraie innovation en termes d’espionnage. En effet, on peut anticiper des éventuels problèmes à la suite d’une discussion surveillée. 

Cette technologie est généralement utilisée par les autorités et les gouvernements, mais les particuliers peuvent également en faire usage. Il faut noter que le micro espion n’est pas interdit par la loi. Il faudrait cependant prendre des précautions en ce qui concerne l’exploitation des enregistrements.